• Philippe DE CARVALHO

Ateliers-conférences en entreprise

La qualité de vie au travail (QVT) est liée au bien-être psychologique des collaborateurs. Le bien-être est une notion durable qui s'oppose à la notion de plaisir qui, elle, est très limitée dans le temps.


Aujourd'hui, en France, on parle beaucoup de QVT au sein des entreprises. Mais lorsqu'il s'agit de mettre en place des pratiques pour favoriser le bien-être des salariés dans un cadre professionnel, les choses se compliquent.

Proposer des séances de massage, du yoga ou de la sophrologie à l'heure du déjeuner est désormais très commun...


Quels moyens mettre en oeuvre, quelles ressources mobiliser afin que les salariés se sentent "bien" dans le cadre du travail?


Se sentir bien au boulot: c'est quoi?


Dans certaines structures, c'est désormais au "Chief Happiness Officer", tout droit débarqué des concepts américains, que revient la réponse à cette question. Le "responsable du bonheur" doit donc mettre en place des actions pour favoriser le bien-être de tous, dans le cadre de leur activité professionnelle. Malheureusement les actions proposées sont souvent orientées vers le plaisir immédiat (un baby-foot, une séance de massage) qui, bien qu'agréable, ne produit pas d'effet sur le long terme en matière de bonheur ou de qualité de vie. Mais comment proposer des pratiques qui influenceront le bonheur du groupe alors que par définition la notion de bonheur est individuelle et personnelle?


Les neurosciences cognitives au service du bien-être Il est désormais démontré que travailler dans un climat agréable et positif en développant la coopération entre les membres d'une équipe est bien plus efficace pour la qualité et la productivité du travail. Ainsi, peu importe la rémunération, le temps de trajet ou les horaires à respecter, je me sens bien dans mon job si je suis respecté, que mon avis est pris en considération et que l'ambiance de travail est amicale et conviviale.

Ce sont des facteurs externes qui contribuent à la performance collective mais qu'en est-il des facteurs internes qui se trouvent au niveau de chaque individu?

Comment s'adapter à la particularité de chaque salarié? Des connaissances en neurosciences cognitives permettent de mieux appréhender les ressorts psychologiques qui motivent les individus. Savoir que le bonheur est d'abord une question personnelle qui trouve sa source dans des facteurs internes puis externes est essentiel. Savoir qu'il n'est possible d'agir "personnellement" que sur les facteurs internes. Connaître les techniques à adopter pour influencer son état d'esprit en pratiquant une communication non violente, en maîtrisant ses émotions et en prenant de la distance face aux événements. Ce sont ces atouts qui permettent de proposer aux salariés de travailler d'abord sur leur bonheur personnel avant d'attendre le "bonheur patronal". Tout ne vient pas de l'extérieur. Les choses doivent s'équilibrer en acceptant que les véritables changement viennent de l'intérieur. Un collaborateur déjà épanouie et heureux lorsqu'il passe la porte de son bureau ne permettra pas au pessimisme ambiant de pénétrer profondément son état d'esprit positif. En revanche, celui qui est déjà abattu durant les transports, épuisé dans l'ascenseur et blasé lorsqu'il entre dans son service ne laissera pas les facteurs externes pénétrer son cerveau pour lui permettre de se sentir mieux. Le "responsable du bonheur" pourra proposer des activités, plus originales, les unes que les autres, les accès seront verrouillés, pire, il risque de contaminer l'ensemble de l'équipe car les émotions négatives sont très contagieuses. Mettre en place des ateliers-conférences de 3h pour aider les salariés à mieux comprendre les ressorts de LEUR bien-être, exploiter efficacement leurs capacités mentales et découvrir que les émotions jouent un rôle majeur dans leur quotidien est une solution intéressante et appréciée. Chaque participant est acteur de son changement et chacun peut alors mettre en place des routines d'exercices permettant de mieux gérer son stress, ses émotions et ses relations avec les autres. Hypnologue praticien, j'utilise mes connaissances pour ancrer un comportement positif et expliquer avec pédagogie ce qui est à l'oeuvre dans le cerveau lorsque l'on ne se sent pas épanouie dans son travail et dans sa vie. Les règles du cerveau ne doivent pas être sous-estimées et bien les maîtriser est un véritable atout pour en tirer profit et optimiser son potentiel. Imaginer que nous laissons nos valises à l'entrée de l'entreprise pour les reprendre en sortant est purement illusoire et d'une parfaite mauvaise foi. Associer des ateliers de "développement personnel" à un travail de fond de l'environnement de travail sont, selon moi, de bonnes pistes pour garantir la QVT.

RESTONS EN CONTACT

01 41 37 08 81 

18-20 rue des Bas Rogers
92800 Puteaux

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook

© 2019 TECHFIELD - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Mentions légales - Référencement ASI